ad

Comment choisir votre moniteur ?

L'écran qui changera votre expérience PC
2 janvier 2017Voir tous les guides
Comment choisir votre moniteur ? Taille, résolution, technologies : de nombreuses données qui feront la vraie différence selon votre utilisation. Choisissez un allié parfait pour votre PC grâce à nos conseils, et prenez enfin le temps de trouver l'écran qui vous convient !
Sommaire :

Comment choisir votre moniteur ?

Choisir votre nouveau moniteur
L'écran qui changera votre expérience PC

Comment choisir la bonne taille de son écran ?

La taille de son écran fait bien sûr parti des éléments essentiels lors de son achat : assez petit pour s'intégrer dans votre bureau, assez grand pour travailler sans se fatiguer, assez large pour s'immerger dans le jeu... Allant du mini écran tactile 3,2” pour Raspberry aux écrans comme des téléviseurs 40”, la majorité des moniteurs sont cependant compris entre 15” et 27” pour une utilisation confortable et plus simple.


Ce qu'il faut prendre en compte :

  • La distance entre vos yeux et l'écran
  • La taille et le poids
  • La consommation électrique (car oui, plus un écran est grand, plus il consomme !)

Pouce, je ne comprends pas !

Petites infos pour les débutants : la taille d'un écran se compte en pouce, soit 2,54 centimètres. On mesure la diagonale de l'écran pour connaitre la taille de celui-ci.

Les 2 ratios les plus courants du marché


La définition de l'écran, quant à elle, représente le nombre de pixels dans l'écran. Bien sûr, plus l'écran est grand, plus il faut de pixels pour avoir une belle image. Avec un nombre de pixels insuffisant, l'image sera floue, voire pixélisée.

Gardez 50 à 70 cm entre votre écran et vos yeux

Quelle taille alors ?!

La taille de votre moniteur doit avant tout vous convenir. Prenez donc celle qui vous semble le mieux pour votre confort, aussi bien adaptée à votre vue, à votre utilisation qu'à votre bureau. Un large écran est souvent utilisé pour les joueurs, les professionnels multimédias ou les cinéphiles, mais rien ne vous empêche de l'utiliser pour du traitement de texte. Le seul conseil donné serait de garder 50 à 70 cm minimum entre votre écran et vos yeux (la longue d'un bras) : n'hésitez pas à tester votre installation selon cette information !

Entre 15” et 19 ”

De moins en moins courant, cette taille est souvent destinée à une utilisation professionnelle de rédaction ou de surveillance. Pratique, économique et facile à ranger, ces écrans peuvent en plus être tactiles pour faciliter l'utilisation en milieu publique (dans un magasin par exemple).

Voir nos moniteurs de 15" à 19" ›

Entre 20” et 27”

Tailles les plus courantes et les plus polyvalentes, elles répondent à vos besoins les plus classiques avec efficacité. Ne prenant pas trop de place, vous pouvez l'installer dans la plupart des bureaux classiques sans trop d'efforts.

Voir nos moniteurs de 20" à 27" ›

28” et plus

Si vous décidez de remplacer votre TV (pourquoi pas ?), ces tailles seraient les plus appropriées. Grands comme des téléviseurs, ces formats sont surtout destinés aux professionnels, pour, par exemple, être installés dans une salle d'attente. Attention cependant à l'énergie dépensée (pouvant dépasser les 10 watts) et, évidemment, au prix !

Voir nos moniteurs de 28" et plus ›

Et quel format ?

Le format représente la forme de votre écran : plus carré, plus allongé, certains sont plus adaptés pour les films, d'autres pour travailler. À vous de voir ce que vous préférez !


Le format 4/3 (1024x768 pixels)

Appelé aussi « format carré », c'est le format dit « historique » de l'informatique des écrans cathodiques. Désormais difficile à trouver, c'est l'antique format idéal pour une installation rétro.

Voir nos moniteurs 4/3 ›

Le format 5/4 (1280x1024 pixels)

Légèrement plus large que le 4/3, ce format existe depuis l'avènement des écrans plats. Remplaçant l'antique format cathodique, il reste néanmoins rare, lui-même remplacé par le format 16/9.

Voir nos moniteurs 5/4 ›

Le format 16/10 (1920x1200 pixels ou 2560x1600 pixels)

Remplaçant le format 4/3 depuis les années 2000, il se rapproche du format 16/9 de la TV HD. Plus ergonomique que ses prédécesseurs, il permet de mieux travailler dans la largeur, et donc d'afficher deux pages en même temps très naturellement.

Voir nos moniteurs 16/10 ›

Le format 16/9 (1920x1080 pixels ou 2560x1440 pixels)

Ce format s'adapte mieux à l'oeil humain, et reste le format des films par excellence. Avec sa forme très large, votre écran prendra forcément plus de place sur votre bureau, mais vous permettra aussi de mieux vous imprégner de vos jeux ou de votre vidéo. C'est le format le plus courant, et donc le moins cher à trouver, et qui reste bien sûr le plus apprécié.

Voir nos moniteurs 16/9 ›

Le format 21/9 (2560 x 1080 pixels)

Encore plus large, encore plus imposant, ce format est idéal pour une séance cinéma à la maison. Plus aucune bande noire pour les vidéos en 2:35.1, présentes dans certains DVD et Blu-Ray ! Et aussi bien pour la bureautique ou le surf, à vous le multitâche sans avoir forcement deux écrans, puisque vous pouvez afficher plusieurs pages d'un coup !

Voir nos moniteurs 21/9 ›

HD ou 4K ?

La question se pose de façon plus légitime encore que pour la TV : proximité du regard, sources vidéos 4K plus accessibles, etc. La 4K, aussi appelée Ultra HD, d'une résolution de 3840 x 2160 pixels, propose plus de 8 millions de pixels soit 4 fois mieux que la Full HD (1920 x 1080). Finesse de l'image, qualité immersive, mais aussi un affichage plus « petit » puisque pouvant afficher plus de contenu. Attention donc pour la lecture de certaines pages non adaptée, malgré un ajustement automatique via les OS/navigateurs : une résolution 4K sur un petit écran sera non seulement inutile, mais désagréable ! Ne vous compliquez donc pas la vie, surtout si c'est pour surfer sur Facebook ou répondre à vos mails.

Cependant, si vous avez le matériel nécessaire : câbles HDMI 2.0 ou DisplayPort, une carte graphique suivant vos exigences (gaming ou multimédia), et bien sûr un moniteur 4K assez large, n'hésitez pas !

Le saviez-vous ?

Des reflets peuvent vous gêner si vous travaillez en plein jour pas trop loin d'une fenêtre. Pour éviter ce genre de désagrément, vous pouvez choisir une dalle mate qui, contrairement à celles brillantes, réfléchiront moins la lumière. De plus, leurs couleurs sont plus naturelles. Malheureusement, ces dalles rendent aussi l'image plus fade, avec des contrastes plus délavés ; ce qui ne gêne pas cependant pour de la lecture ou du traitement de texte. Les dalles brillantes quant à elles, malgré leur sensibilité aux reflets (des traitements antireflets existent et sont très efficaces), ont un meilleur contraste et une meilleure luminosité, au détriment de la fidélité des couleurs. Un choix difficile à prendre, les dalles mates étant en plus rares à trouver.



La dalle qui vous plaît

On parle souvent d'écrans LCD, de LED, qui remplacent en effet nos bons vieux écrans cathodiques. Pourtant, cette indication reste réellement imprécise : le LED est une technique de rétroéclairage. Certes beaucoup plus performante qu'autrefois, elle est surtout trouvable dans quasi tous les écrans du marché !
Mais, du coup, comment s'y retrouver ? Pour mettre la main sur LE moniteur qui vous convient, il faut surtout vous pencher sur l'origine de sa dalle, et des technologies employées.

Chaque technologie possède ses avantages et ses inconvénients : à vous de définir ce que vous préférez !

Le TFT

Les dalles TFT possèdent des cristaux liquides qui changent d'orientation selon le courant. Chaque point correspondant à un pixel est contrôlé par trois transistors qui contrôlent sa couleur grâce à trois filtres (rouge, vert, bleu). C'est ainsi qu'apparaissent vos images ! Cependant, une dalle TFT peut utiliser différentes technologies, à choisir selon vos préférences :


TN, « Twisted Nemastics »

Technologie la plus économique, et forcément la plus courante, son point fort réside dans sa rapidité d'affichage sans aucun rendu flou. Les gamers aimeront ses cristaux tellement réactifs, permettant d'avoir un taux de ms en dessous de 5. Pourtant, attention au rendu et aux angles de vision très médiocres : n'allant à pas plus de 262 000 couleurs reproductibles, ne vous attendez pas à une image et à un contraste impeccables. Cependant, ce défaut se transforme en force dans les LAN, ou si vous ne voulez pas que vos voisins voient votre écran.

IPS, « In-Plane Switching »

Pour les écrans plus haut de gamme, et malgré une baisse des prix depuis peu, la technologie IPS se présente comme une excellente alternative plus coûteuse. Destinée aux amoureux des belles images et aux graphistes, les couleurs sont de qualité (16 millions de couleurs reproductibles) et surtout, l'angle de vision est vraiment très large. De ce fait, cette technologie est aussi très présente chez les écrans des smartphones. L'autre avantage, et pas des moindres : le pixel IPS au repos est noir, ce qui est nettement plus confortable en cas de pixel mort (il se voit beaucoup moins qu'un pixel mort blanc façon TN). Malgré tout, plus énergivore, cette technologie est aussi moins réactive, et possède des contrastes limitées à 1000 :1. Cependant, il existe une dizaine de variantes visant à améliorer ces défauts : l'E-IPS, par exemple, propose un taux de réponse allant jusqu'à 5ms. La marque Samsung quant à elle, a créé le PLS, moins cher que l'IPS pour des caractéristiques très proches.

Le saviez-vous ?

Le PLS, créé par Samsung, est aussi une dalle utilisée dans les écrans LDLC ! Basée sur la technologie IPS, elle possède un meilleur angle de vision et une luminosité accrue tout en restant abordable.

MVA, “Multi-Domain Vertical Alignment”

De moins en moins courante, cette technologie propose des noirs profonds, un bon taux de contraste, un large angle de vision et une lecture vidéo propre, ce qui en fait la candidate idéale pour les amateurs de films. Si vous pensez streamer vos séries régulièrement et profiter de vos abonnements vidéo sur PC, ce moniteur est donc pour vous. Cependant, attention, puisqu'il est aussi souvent très lent : surveillez le taux ms si vous comptez l'utiliser aussi en jeu-vidéo, sous peine d'être laissé pour compte. Il existe bien une version améliorée spécialement pour joueur, le UV²A, qui propose un temps de réponse correct, mais qui est malheureusement très rare à trouver.

PVA (Patterned Vertical Alignment)

Encore assez rare, cette technologie héritière du MVA permet de profiter d'un taux de contraste correct, d'un angle de vision large et d'un temps de réponse intéressant, sans bien sûr égaler le TN ; et reste idéale pour les métiers graphiques. Malheureusement, c'est au détriment de la vidéo qui reste moins bonne, malgré certaines améliorations comme le S-PVA qui améliore encore les couleurs.

L'OLED

L'OLED offre les meilleures performances qui soient, ce qui explique son prix très élevé. Grâce à son composé organique électroluminescent, les pixels peuvent s'éteindre complètement, et offrir un noir et un contraste incomparables. Puisque la lumière vient directement du pixel, la luminosité reste exceptionnelle, et la qualité n'est pas altérée par les angles de visions. Consommant peu, l'OLED permet aussi de créer des designs d'écran très fins, voire même souples ou transparents ! Avec un temps de réponse extrêmement rapide, cette technologie représente l'avenir des écrans, et reste encore très rare.

Schema différenciant le led/lcd et le OLED


L'OLED, encore difficile à trouver, est aussi très cher. Comptons sur les années à venir pour une plus grande popularisation de cette dalle à un prix plus attractif. Mais pour l'instant, il faudra sans doute vous contenter d'un écran plus adapté et plus simple à trouver. Technologie encore récente malgré son premier brevet réalisé en 1987 par Kodak, elle reste en perpétuelle évolution, notamment pour améliorer sa durée de vie encore modeste (dalles WOLED ).


Le confort visuel

La luminosité

Le degré d'éclairage de votre écran est essentiel pour une bonne vision même en plein jour. À contrario, une luminosité trop forte peut devenir gênante, voire douloureuse. Exprimée en candela par mètre carré (cd/m²), la luminosité d'un moniteur est souvent comprise entre 250 et 400 cd/m² environ, quand une petite ampoule classique fait environ 120 cd/m². Il est déconseillé de prendre un écran trop lumineux pour un travail bureautique, alors que les cinéphiles préfèreront un visionnage éclatant dans le noir de leur salon.

Le saviez-vous ?

Certaines options permettent de changer automatiquement ou très facilement la luminosité de votre écran, s'adaptant à la luminosité de votre environnement et vous permettant de lire dans le noir sans vous abîmer les yeux. Une solution confortable pour les travailleurs nocturnes qui veulent faire attention à leur vision.

Le contraste

Le contraste représente la profondeur du noir et l'intensité des couleurs. Essentiel pour une belle image, vous aurez un véritable noir à partir de 1000 :1 (qui signifie qu'un pixel blanc est 1000 fois plus lumineux qu'un pixel noir) de taux de contraste. En règle générale, le minimum est nécessaire pour un travail bureautique, mais si vous voulez jouer ou regarder/travailler des images, n'hésitez pas à choisir un taux plus élevé !

De plus en plus de constructeurs affichent désormais le taux de contraste dynamique, qui est en fait retouché numériquement. Les chiffres s'envolent mais l'effet reste toujours moins efficace : l'image retouchée possède un effet d'optique passant pour un contraste plus élevé, mais qui s'éloigne de l'image d'origine. Cela peut rester intéressant, mais ne représente définitivement pas le taux de contraste véritable... et peut même parfois réaliser des rendus aberrants.


Comparatif contraste dynamique(à gauche) et classique(à droite)


Le temps de réponse

Mesuré en milliseconde, c'est le temps d'affichage entre deux images successives. Calculé du « noir au noir », certains constructeurs préfèrent compter à partir du « gris à gris », augmentant les chiffres : n'oubliez donc pas de comparer deux écrans sur les mêmes critères. Peu nécessaire pour une utilisation bureautique, il vous faudra faire attention au temps de réponse si vous êtes un fan de jeu vidéo : 6 à 8 ms peut suffire amplement pour votre divertissement, encore moins pour les plus exigeants.
 

Il ne faut pas confondre temps de réponse et fréquence d'affichage : comptée en hertz, cette dernière représente le nombre d'images par seconde affichées par votre moniteur. Si autrefois cet élément était essentiel, tous les moniteurs LCD sont désormais à 50/60 Hz. Cependant, si vous voulez vous essayer à la 3D active (qui divise par deux votre fréquence d'affichage), visez un écran de 120 ou 144 Hz (60Hz par oeil, voire 72 Hz).

Les angles de vision

Si vous voulez partager votre écran avec d'autres personnes, si vous avez plusieurs écrans qui ne sont pas forcément installés en face de vous, ou si vous voulez installer votre écran assez loin pour changer régulièrement de point de vu (en étant sur le lit, sur un fauteuil, debout, etc), alors vous devez faire attention aux angles de vision. Dans tous les cas, nous vous conseillons des angles horizontaux et verticaux de 170° minimum : en dessous, vous pourriez très vite voir vos couleurs et vos contrastes altérés selon votre position.

La fréquence de rafraîchissement

Définissant le nombre d'image par seconde s'affichant à l'écran, il semble idéal d'augmenter la fréquence pour une plus grande fluidité. Plus de trainées lors de mouvements rapides et une meilleure nettetée à la clef, vous pouvez choisir un moniteur de 120 Hz (voire même plus !) contre un moniteur classiquement à 60 Hz. Mais bien sûr, votre carte graphique doit pouvoir suivre ce nombre d'affichage pour un véritable interêt.

Mais quel écran choisir si je suis...

... un acharné du traitement de texte ?

Si vous utilisez votre PC essentiellement pour la bureautique, sachez que presque tous les moniteurs pourront vous convenir. Si vous travaillez souvent dans l'ombre, vérifiez la luminosité (pas trop vive) de votre nouvelle acquisition, et ne prenez pas une taille trop modeste pour une lecture simplifiée (voire même, pour vous permettre d'afficher plusieurs pages en même temps afin d'optimiser votre tâche ! ).

Technologie Flicker-Free

Afin d'éviter les scintillements pouvant rapidement fatiguer vos yeux lors de longue séance de lecture, la technologie Flicker-Free embarque un circuit de contrôle qui empêche le rafraîchissement du rétroéclairage et envoie un courant continue. Si vous voulez évaluer le scintillement de votre propre écran, il suffit de prendre une vidéo et des photos de votre moniteur à faible luminosité : des bandes noires peuvent apparaître. C'est ce qu'on appelle le scintillement.

... un gamer vraiment exigeant ?

Impossible pour vous d'avoir de la latence ou des saccades : prenez un moniteur au taux de réponse assez bas et tout ira bien. Et si vraiment vous êtes exigeant, ou pour du jeu très rapide (du FPS effréné par exemple), choisissez un taux de réponse de 2 ms (noir à noir) maximum pour une optimisation totale. Attention aux indications cependant, la plupart des constructeurs aiment désormais afficher leur taux de réponse "gris à gris", ce qui leur fait gagner des points : veillez à ne pas vous tromper. Préférez aussi une résolution satisfaisante pour profiter des titres les plus récents, voire de la 3D, si votre carte graphique vous le permet. De plus, un écran avec une grande fréquence serait bien sûr un plus pour un confort idéal : 120 Hz ou même plus... Enfin, attention aux reflets et aux angles de visions trop serrés : le moindre détail perdu serait catastrophique en jeu !

Technologies Nvidia® G-Sync™ et AMD FreeSync™

Destinées aux joueurs les plus exigeants, ces technologies permettent de synchroniser la fréquence de rafraîchissement de votre écran avec la fréquence de votre GPU compatible. Ainsi, vous n'aurez plus de problème de saccade, de déchirement ou de latence, et votre jeu sera plus net et plus fluide avec des moniteurs et des cartes adaptés.

Déchirement

... un cinéphile passionné ?

Certains ne voient plus l'utilité de posséder une TV : il faut dire que les écrans PC rejoignent de plus en plus l'utilisation des téléviseurs. Veillez donc à choisir une large taille de moniteur, avec de grands angles de vision, une qualité d'image optimale et une luminosité assez forte (vous pouvez monter jusqu'à 400 cd/m², comme pour un téléviseur de salon). La connectique aussi reste essentielle si vous voulez brancher vos lecteurs de salon directement : VGA, HDMI, YUV ou S-Video, etc.

... un fou d'infographie ?

Vous avez besoin d'un moniteur qui respecte les couleurs, aux contrastes appuyés et à la résolution assez grande pour pouvoir travailler confortablement. Comble de l'excellence, il existe des moniteurs avec une sonde intégrée, afin de calibrer automatiquement vos couleurs. Finis les rendus changeants et les tons approximatifs ! D'une simple touche, vous voilà enfin vraiment sûr de votre travail.

L'anti lumière bleu

Depuis quelques temps, la fameuse “lumière bleue” est la nouvelle bête noire des utilisateurs. Sans forcément valider tous les messages alarmistes, vous pouvez simplement avoir envie d'un confort plus grand et d'une lumière moins éblouissante : les lunettes filtrantes et les nouvelles technologies de moniteur sont donc là pour ça. Ces dernières vous permettent de changer vos paramètres pour un pourcentage plus ou moins important de filtration, tout en essayant de réduire le changement de couleur (moins de bleu = plus de jaune) au maximum selon votre utilisation.

Le saviez-vous ?

Les écrans LCD sont composés de milliers de pixels, qui peuvent parfois se trouver défectueux. Ils sont bloqués, n'affichent aucune ou une seule couleur : on dit alors qu'ils sont « morts ». Rien ne peut vraiment prévenir la mort d'un pixel : même neuf, un écran peut en avoir. Surveillez donc toujours l'intégrité des pixels de votre nouvel achat. Si vous commandez en ligne, il existe des assurances permettant de renvoyer un produit avec pixel défectueux, ce qui évite tout désagrément. Pour en savoir plus : http://www.ldlc.com/n2411/services+ldlc/

Comment installer votre écran ?

Ça y est, vous avez enfin craqué pour un nouvel écran tout beau, tout neuf ! Il faut désormais que vous l'installiez sans vous tromper, pour une utilisation optimale dans les règles de l'art...

Les branchements

Le YUV : type analogique

Créé depuis une source RGB (rouge, vert, bleu ), les signaux vidéo sont séparés et rendent leur qualité meilleure que d'autres connecteurs vidéo comme le S-Video ou le RVB. Cependant, ce format est aussi abandonné, et il existe même des convertisseurs vers HDMI si vous désirez adapter un ancien appareil sur votre nouveau moniteur.

Le VGA : type analogique

Prise et connecteur VGA


Ancien connecteur utilisé sur les écrans cathodiques et quelques vieux LCD, il tend à disparaître de plus en plus.

Le DVI : type analogique ou numérique

Prise et connecteur DVI


Ce connecteur vous permet de brancher votre moniteur sur votre carte graphique. Il est plus performant que le VGA pour les écrans LCD, ce qui explique sa généralisation. De plus en plus remplacé par la connexion HDMI, cette connectique reste néanmoins très commune. Attention, elle ne permet pas de faire passer le son !

L'HDMI et le Mini HDMI : type numérique

Prise et connecteur HDMI


La connexion HDMI vous permet de profiter de la norme Haute Définition. Vous pouvez relier grâce à elle une source audio/vidéo à votre écran. Avoir plusieurs ports vous permet même d'y brancher un lecteur DVD/Blu-ray, une console ou plusieurs autres dispositifs compatibles en plus de votre PC. Les améliorations HDMI 1.3 et plus permettent une transmissions jusqu'à 340 Mpixel/s.

Le DisplayPort et le Mini DisplayPort : type numérique

Prise et connecteur DisplayPort


Cette nouvelle connexion numérique audio/vidéo permet de relier votre moniteur à votre PC. Evolutive, elle concurrence le HDMI et se miniaturise même en format Mini DisplayPort pour des produits plus petits. Son avantage : il est possible de connecter plusieurs appareils sur un seul port grâce à un branchement en série !

Le Thunderbolt : type numérique

Prise et connecteur Thunderbolt


Conçue par Intel, cette connexion utilise la fibre optique et la même interface que le Mini DisplayPort. Instauré par Apple, cette connexion est entièrement compatible avec la norme Mini DisplayPort et permet de connecter des moniteurs externes. Créée pour remplacer toutes les autres formes de connexion, le Thunderbolt 2 par exemple permet d'atteindre les 20 Gbit/s.



Les accessoires

Contrairement à ce qu'en dise certains, un bon accessoire permet souvent un confort et une utilisation parfaite de votre nouvel écran.

Fixations et supports

Installez votre écran confortablement, sur le mur ou sur votre bureau. Des bras ou des supports doubles écrans vous permettent de composer votre installation exactement comme vous voulez, et de bouger selon votre envie votre moniteur PC.

Veillez à la compatibilité entre votre moniteur et votre support mural. L'écran ne doit être ni trop grand pour votre modèle, ni trop lourd pour éviter la chute. Pour cela, tournez-vous vers la norme VESA : munissez-vous de la mesure de l'entraxe horizontale et verticale au dos de votre écran. Pour un écartement entre les trous de fixation de 100 mm de large et de 100 mm de haut, la norme VESA sera de 100. Pour un écart de 800 mm de largeur et de 400 mm de hauteur, la norme VESA sera de 800 x 400 par exemple. Faites-y attention !

Norme VESA


Voir nos bras et pieds pour moniteur ›

Filtre de confidentialité

Filtre de confidentialité


Afin d'éviter les regards indiscrets, ces filtres vous permettent de masquer la vision de votre écran selon l'angle de vue. Pour travailler en toute tranquillité sur des fichiers à risque, ou pour tout simplement éviter de dévoiler vos mails à vos colocataires, ce petit accessoire vous permettra une utilisation confortable et sans plus aucune inquiétude.

Les sondes d'étalonnage

Sonde d'étalonnage


Il est toujours difficile, surtout pour les professionnels de l'image, d'avoir un écran parfaitement calibré et aux couleurs parfaites. Les sondes d'étalonnage vous permettent de calibrer selon les standards vidéos, pour un résultat et une qualité parfaite. Fini les couleurs approximatives très rapidement, et pour que vos réalisations soient vraiment fidèles à vos impressions.

En poursuivant votre navigation sur le site LDLC.com, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et vous garantir une meilleure expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les cookies.